Manipuler avec tendresse

Pourquoi la laine locale

Le choix de la laine locale

Ayant grandi en Occitanie et vivant depuis 15 ans à Toulouse,  j’ai fait le choix de travailler avec des laines locales, pour des raisons aussi éthiques que pratiques depuis déjà quelques années.

Cette démarche me semble aujourd’hui évidente mais tel n’a pas toujours été le cas.

Un peu d'histoire

Le mouton est l’un des premiers animaux à avoir été domestiqués par l’humain et ce dès la fin du VIIIe siècle avant notre ère. Des siècles de sélection et de reproduction ont créé de nombreuses sous-espèces (pour la laine, le lait et la viande).

Parmi celles pour la laine on connait bien le mérinos, originaire d’Espagne, dont la finesse de la laine a été parfaite par les éleveurs Australiens, qui dominent désormais le marché mondial. Il en existe bien d’autres, avec leurs qualités propres.

 

Pour faire court

Quelle que soit leur utilisation finale, la laine de nos jolis moutons est donc tondue chaque année afin de les délester de leur lourd manteau d’hiver.

Et pendant des siècles cette laine était récoltée et transformée  par les éleveurs puis plus tard dans les filatures, jusqu’à l’industrialisation et plus précisément la mondialisation, qui a conduit à la fermeture de la plupart d’entre elles.

C’est ainsi que de nombreux éleveurs ont finis par jeter la laine de leur mouton, dépourvus de moyens pour la valoriser.

Le renouveau: Les filières laine locale.

Il existe cependant des filatures qui n’ont pas cessé leur activité et qui, à travers les modes de consommations et les décennies, ont continué à travailler avec les éleveurs de leur région et à transformer et valoriser les productions locales.

C’est grâce à elles que la filière des laines de France n’a pas complétement disparu, et qu’elle voit même depuis quelques années ses beaux jours refleurir.

De l’élevage au produit fini, tout le monde travaille pour atteindre la qualité de finesse et de douceur des laines leaders du marché.

C’est pourquoi, je fais le choix d’acheter localement car je peux voir, toucher et sélectionner les fibres avec lesquelles je vais travailler, je sais que les animaux sont bien traités et que mon impact sur environnement est ainsi positif!

Si vous souhaitez participer au développement de la laine locale je vous invite à regarder de plus près l’étiquette de votre prochain lainage ou à me contacter pour plus d’informations…

Comments are closed.